Apiculture et Coronavirus

La pandémie qui inquiète le monde depuis quelques semaines, n’épargne pas la Polynésie. La situation impose aux dirigeants du Pays la prise de mesures contraignantes, en particulier en ce qui concerne la circulation des personnes, seule mesure efficace pour limiter l’expansion de la maladie.

Et les apiculteurs dans tout ça?

Tous les responsables de Polynésie n’ont de cesse de le répéter, les activités agricoles revêtent un caractère prioritaire, puisqu’elles contribuent à nourrir les populations. Dans un période aussi difficile est dans un environnement insulaire qui ne facilite pas les approvisionnements ( pour rappel le trafic aérien enregistrera un arrêt brutal de ses activités à partir du 26 mars 2020), la production de miel doit être maintenue.

Une des particularités de notre filière, notable toutefois, est que depuis maintenant 7 ans, les apiculteurs locaux produisent l’intégralité de la consommation locale, en raison des règles définies dans la loi de Pays en matière de biosécurité. Donc, à priori, les apiculteurs sont prêts à affronter cette crise, sans que le consommateur n’ai à manquer de miel, pour peu qu’il résiste à la tentation de faire des réserves, en vidant les rayons.

Toutefois, le berger des abeilles comme tout un chacun, s’engage dans un marathon ou l’enjeu majeur est du durer. Pour cela, il est important que le bon sens l’emporte, pour que sa santé et celle de ses proches ne le prive de sa capacité à rendre le service que l’on attend de lui. Il est donc important de rappeler quelques principes, qui vous permettront d’atteindre ces objectifs.

Maintien en activité des exploitations:

Il est indispensable, dans un premier temps de réduire au maximum ses déplacements aux ruchers, pour n’y réaliser que les actions strictement nécessaires. Il est recommandé de réaliser ces actions seul, en limitant le travail avec les employés. Dans le cas ou cela n’est pas possible, respecter les distantes sanitaires de 2 mètres.

Les activités à maintenir

  • Mise en place de hausses pour les colonies fortes et/ou en miellée, afin de leur libérer de l’espace et limiter les risques d’essaimages en l’absence de visites fréquentes. C’est pas le moment de courir chercher ses colonies dans les arbres, ni de se casser une jambe!
  • Nourrissement léger de colonies se trouvant dans des zones en carence alimentaire, sur une base de sirop 70/30 ou candy. L’objectif est des les maintenir à flot, pour aller chercher la prochaine récolte, sans les affaiblir.
  • Récolte des hausses à extraire.
  • Interventions sanitaires dans le cas de doutes sur des ruchers identifiés
  • Livraison des magasins à approvisionner en miel, selon les modalités règlementaires définies par le Pays. Pour rappel, l’emploi de gants et masques sur le lieu de livraison, le respect des distances avec les clients, une distribution rapide et une bonne désinfection des pots vous préserveront, vous et les usagers du magasin.

Les activités à arrêter

  • L’accueil de visiteurs, stagiaires, formations et autres visites dites de courtoisie sur les ruchers ou en miellerie. Les rassemblements sont des vecteurs de propagation du virus.
  • Les élevages de reines à distance du domicile. L’objectif est de réduire les déplacement non indispensables.

Les activités à favoriser

  • Toutes les activités d’atelier : Réparation du matériel, menuiserie, nettoyage, désinfection, filage des cadres, réalisation de feuilles de cire…
  • Réalisation de produits dérivés
  • Elevages sur le lieu du domicile
  • Tous travaux d’extraction, conditionnement, étiquetage
  • Comptabilité…Oui je sais très peu d’entre nous apprécient l’exercice, mais l’occasion fait le larron!

Solidarité

Les apiculteurs de l’association et autres dans l’impossibilité de maintenir leur activité sur leur exploitation, peuvent demander l’assistance de leur camarades, en particulier en cas de contamination. La solidarité est une valeur essentielle du monde agricole et il est de notre devoir moral d’accompagner ceux d’entre nous qui sont en difficulté.

Enfin nous vous transmettons le lien ci-dessous vers la Direction de l’Agriculture.

Vous y trouverez les directives relatives au secteur apicole ainsi que les documents indispensables à tous vos déplacements qui sont :

N’oubliez pas, que la crise que nous traversons ne nous dispense pas de respecter l’ensemble des règles dictée par la législation en vigueur. ( Transport inter-insulaire, maladies à déclaration obligatoire- Voir rubrique règlementation)

Nous rappelons la contribution de Apis Porinetia à l’élaboration de ces consignes, que nous vous recommandons de suivre pour une bonne continuité de vos activités.

Nous pensons bien à vous et à vos familles, vous souhaitons un bon courage et une bonne santé,… surtout. N’oubliez pas que vous n’êtes pas seuls, nous restons à votre écoute.

L’équipe Apis Porinetia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.